Robin Foster

Biographie

Read Robin Foster’s biography in English here.

Robin Foster

Dans les volutes tantôt subtiles tantôt puissantes où ondoie la musique de Robin Foster, auteur-compositeur multi- instrumentaliste anglais, des influences se distinguent par petites touches : Talk Talk, Sigur Ros, New Order ou même The Smiths… Mais d’autres inspirations nourrissent aussi le « post-rock cinématique » du britannique : les images de Michael Mann, Ridley Scott et David Lynch ; les musiques d’Ennio Morricone aussi. Le cinéma et la télévision occupent une place de choix dans la B.O. personnelle de Robin Foster, on en trouve naturellement la marque dans ses musiques. Logique, donc, qu’on retrouve ses compositions au générique de séries françaises et US comme Les Frères Scott, Rock & Roll Hall of Fame ou Esprits Criminels, et dans les vidéos de marques comme Hugo Boss, Barclays, Cartier, Le Coq Sportif, Septwolves, Sundek ou Kenneth Cole.

En 2008, Robin sort un premier album salué par la critique : « Life Is Elsewhere ». Puis vient « Where do we go from here? » fin 2011, avec les belles collaborations de Dave Pen (BirdPen, Archive) et Ndidi O. L’accueil critique est à l’avenant, et Robin passe l’année suivante sur les routes, captivant le public partout en France, en Belgique et en Allemagne. Du duo entre Foster et le réalisateur – nommé aux Oscars – Sean Ellis naissent des collaborations pour des marques aussi prestigieuses qu’Hugo Boss et Kenneth Cole. Après le succès de son deuxième album, Robin se consacre à l’écriture de la bande originale de Metro Manila, le troisième long-métrage d’Ellis. Le thriller d’action a récemment remporté le Prix du public pour un film étranger dans la catégorie drame au Festival du film de Sundance (USA) en janvier 2013 suivi en 2014 par 3 British Independant Film Awards (dont meilleur film) et une nomination aux BAFTAs. A titre personnel, Robin Foster a été nommé aux World Soundtrack Awards 2014 pour la musique de Metro Manila. S’en est suivi un nouveau projet, beaucoup plus personnel, cette fois : « PenInsular » – un troisième album instrumental entièrement financé par sa communauté de fans grandissante et enregistré dans son studio à Camaret, en Bretagne. Dans la foulée, il a poursuivi sa collaboration avec Dave Pen en 2014, aboutissant à l’écriture et l’enregistrement d’un nouveau projet, We Are Bodies, commercialisé en Europe en mars 2015.

We Are Bodies, nom éponyme de cette oeuvre, est le pur reflet de la société moderne, racontant la monotonie inerte d’une vie faite de conformité inconsciente à ce qu’est notre planète au 21è siècle, une époque de surconsommation, un monde dans lequel les gens déambulent comme des robots, non conscients qu’ils sont observés et que chacun de leurs actes est manipulé… Une fois les voix enregistrées dans une cathédrale à Quimper, le duo a confié le mixage de l’album à Jim Spencer (New Order, Oasis , Johnny Marr) à Manchester, avant d’atterrir dans les studios d’Abbey Road, Londres, pour être masterisé par Franck Arkwright, décrit par le magazine Hi-Fi Choice comme « le meilleur ingénieur du son de rock music contemporain ».

Robin Foster vient de faire la musique du dernier film de Cartier « The Proposal » qui obtient plusieurs millions de vues, et prépare de nouveaux projets de composition pour le cinéma, en parallèle de la commercialisation et la défense de « We Are bodies ».